biométrie : quand notre corps devient un mot de passe
02.06.19

Biométrie : quand notre corps devient un mot de passe

Tech

Les techniques à des fins de reconnaissance, d'authentification et d'identification sont assimilées à la biométrie. Ainsi, elle est devenue l'équivalent de la vérification de l'identité d'un individu. Celle-ci est possible en utilisant les caractéristiques physiques ou comportementales de ce dernier. Toute une gamme d'indices est visée par la biométrie. Il y a les empreintes digitales, l'iris, la rétine, la main, les empreintes vocales. Ils offrent une preuve irréfutable de l'identité d'une personne.

La biométrie, une alternative aux mots de passe

La biométrie est de plus en plus utilisée par les particuliers. Elle est aussi adoptée par plusieurs organismes publics et privés. En plus, les sociétés spécialisées dans la biométrie et la confection de documents identitaires sont nombreuses dans le monde.

Par exemple, le Groupe Semlex qui fournit des systèmes d‘identification fiables. C'est une société à rayonnement international, créée en 1992 par Albert Karaziwan. Elle est très connue pour la confection de documents officiels à utiliser par l'État comme :

  • La carte d'identité,
  • Le permis de conduire,
  • Le passeport,
  • La carte de séjour,
  • La carte de fonctionnaires, militaires et polices.

La biométrie est rapidement devenue une alternative aux mots de passe et tous les autres identifiants. C'est justifié dans la mesure où elle enlève tous les doutes sur l'identité d'une personne. En plus, elle permet de vérifier que l'usager est bien la personne qu'il prétend être. Petit à petit et progressivement, la biométrie est devenue une part entière de notre vie quotidienne privée, professionnelle et publique.

Pour une grande partie des consommateurs, elle représente le confort ultime. C'est une partie d'eux-mêmes qu'ils sont en train de détenir en permanence. Une partie qui est devenue un moyen d'authentification intime.

Les aspects sécuritaires de la biométrie

La biométrie utilise une technologie à toute épreuve. Ainsi, elle utilise des systèmes d'authentification de plus en plus robustes. Et dans tout cela, aucune atteinte aux libertés individuelles n'est enregistrée. Les applications biométriques sont dans la pratique associées à d'autres technologies de sécurité. Il s'agit ici de la carte à puce, du cryptage, de l'anonymat des données stockées. Elles visent notamment la sécurité pour diminuer les tentatives de fraudes, outre la suppression du doute sur l'identité. Ainsi, elles arrivent à augmenter la confiance aux systèmes pour les utilisateurs. En outre, ces derniers sont satisfaits grâce à la simplicité d'utilisation et l'élimination des contraintes.

La biométrie se présente donc comme une solution facile et personnelle. L'application la plus connue et la plus évidente est le déverrouillage des Smartphones par empreintes digitales ou reconnaissance faciale. Plus besoin de chercher quelque part le mot de passe à utiliser, au risque de se tromper plus d'une fois. L'identification biométrique est également très utilisée dans les aéroports avec les portières automatiques de passage aux frontières. Il en est de même pour les déposes automatiques de bagages.

Les améliorations de la biométrie

L'utilisation de la biométrie fait recours à des systèmes de scanners plus perfectionnés. Ainsi, certaines technologies de reconnaissance faciale projettent 30 000 points de lumière infrarouge sur le visa de l'utilisateur pour l'identification. Par conséquent, la probabilité de se tromper est d'une sur un million. Pour plus de sécurité, l'authentification en 2 étapes est possible à l'aide d'un capteur. C'est faisable grâce à un capteur de fréquence cardiaque relié à des scanners d'empreintes digitales. Donc, des empreintes clonées ne peuvent pas être utilisées pour accéder aux systèmes.